RÉDUCTIONS MAINTENANT. JUSQU’Á 60% DE REMISE
LIVRAISON SANS CONTACT GRATUITE
RETOUR GRATUIT - 60 JOURS
15% DE RÉDUCTION SUR LES COMMANDES DE PLUS DE 100€
LIVRAISON SANS CONTACT GRATUITE
RETOUR GRATUIT - 60 JOURS
JUSQU'À 50% DE RÉDUCTION SUR LES PRODUITS OUTLET
EXPRESS GRATUITE POUR LES COMMANDES +85€
LIVRAISON SANS CONTACT GRATUITE
RETOUR GRATUIT - 60 JOURS
EXPRESS GRATUITE POUR LES COMMANDES +85€
LIVRAISON SANS CONTACT GRATUITE
RETOUR GRATUIT - 60 JOURS
EXPRESS GRATUITE POUR LES COMMANDES +85€
LIVRAISON SANS CONTACT GRATUITE
RETOUR GRATUIT - 60 JOURS

COMMANDEZ AVEC LIVRAISON EXPRESS (GRATUIT AU-DESSUS DE 75€) POUR OBTENIR VOTRE COMMANDE AVANT NOËL

BLACK FRIDAY: JUSQU'À -50%

LA ROUTE VERS BLACK FRIDAY EST LÀ. UTILISEZ LE CODE BLACKFRIDAY POUR UNE RÉDUCTION SUPPLÉMENTAIRE DE 25% SUR VOTRE PANIER

LA ROUTE VERS BLACK FRIDAY EST LÀ. UTILISEZ LE CODE BLACKFRIDAY POUR UNE RÉDUCTION SUPPLÉMENTAIRE DE 10% SUR VOTRE PANIER

LES VENTES ONT COMMENCÉ, PROFITEZ DE JUSQU’À 60% DE RÉDUCTION

Meet Laurie Vincent

Découvrez Laurie Vincent, créateur De Larry Pink The Human.

MEET THE MAKERS| 29.04.2021

Chez Dickies, nous honorons le savoir-faire. Nous avons donc créé notre série Meet The Makers pour vous donner un aperçu des individus dont l’esprit créatif se manifeste à travers la simple notion de travail pour explorer la passion et la volonté qui les animent.

Pour notre dernier film Independent Makers, nous avons rendu visite à Laurie Vincent, chanteur, compositeur, artiste et personnage emblématique basé dans le Sud-Est de l’Angleterre. Nous l’avons rejoint pour qu’il nous fasse visiter sa maison et son studio, nous parler de son processus créatif et nous faire assister à une session d’enregistrement.

 

Bonjour Laurie, merci de passer la journée avec nous et nous faire visiter ta maison et ton studio. Revenons au début : peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

Je suis Laurie Vincent. Je suis un musicien, un artiste, un parent, un créateur, un être humain. Je pense mener une vie anticonformiste où j’ai l’opportunité de donner des concerts devant des milliers de personnes et vivre en dehors du stress quotidien. Tout le monde m’a dit que c’était impossible, mais parce que suis têtu comme une mule à la limite de l’obstination, j’y suis arrivé. Si vous aimez vraiment quelque chose et que vous êtes prêt à vous investir, il n’y a aucune raison de ne pas y arriver, il faut avoir cette soif de vivre où vous voulez expérimenter des choses. J’ai l’impression d’être la preuve vivante que cela est possible. Il y a toujours une part de chance, mais vous devez la mettre de votre côté. Vous devez être prêt à vous mettre au boulot.

Dans le studio.

Maintenant que tu ne fais pas de tournées, on aimerait savoir sur quoi tu as travaillé récemment ? Peux-tu d’ailleurs nous parler de ton nouveau projet, Larry Pink The Human ?

Avec mon nouveau projet musical, Larry Pink The Human, je voulais refaire le point. J’avais besoin d’explorer mes propres pensées, c’est quelque chose que je voulais faire depuis un moment. J’ai commencé à composer mes propres chansons et j’ai voulu les enregistrer. Comme je ne savais pas comment faire, j’ai contacté Jolyon qui a produit deux albums de "Slaves" : nous avons discuté pendant quelques heures et il m’a dit “ok, je vais le faire avec toi”. Durant ces dernières années, j’ai travaillé lentement mais sûrement sur les morceaux et je pense que je me suis épanoui en tant que compositeur, je suis devenu plus audacieux, juste en explorant ce nouveau domaine, ce que je ne pensais pas être capable de faire. Cela a été passionnant et vraiment libérateur, on a l’impression que tout est possible.

Dickies a passé la journée avec Laurie chez lui et dans son studio.

 

C’est super, merci. Peux-tu nous en dire un peu plus sur ta nouvelle orientation musicale et à quoi cela peut ressembler pour ceux qui ne connaissent pas encore le style de musique de Larry Pink The Human ?

Je voulais essayer de composer une musique pour que les gens enlacent leurs proches, et chantent ensemble sur une musique plus joyeuse, plus réconfortante, plus personnelle. J’ai commencé à réfléchir sur les différentes façons dont la musique nous sert dans différentes situations, et comment accéder à ce monde. Je ne vais pas nécessairement mettre du punk pour préparer mon petit-déjeuner, même si j’adore ce genre de musique : il y a un moment et un lieu. J’ai voulu découvrir comment écrire une chanson que vous écoutez en préparant vos œufs et trouver une bande-son pour la vie quotidienne, pas seulement la partie agressive mais les moments profondément significatifs. Je voulais voir si je pouvais obtenir ces ambiances.

Laurie porte le pantalon de travail original 874 et la veste doublée Eisenhower vert pâle.

 

Le son est très différent de ce que tu as fait dans le passé : est-ce que tu dirais que tu as toujours une attitude punk, même si ton son est moins “agressif” pour reprendre tes propres mots ? 

Je pense que le truc le plus punk que j’ai fait a été de démarrer ce projet pop, c’était inattendu. C’était comme Johnny Rotten qui a créé ses propres projets pop en fondant PiL et Captain Sensible. Je ne suis pas la première personne à faire ça, c’est juste de faire ce que tu veux parce que tu en as envie : c’est ça l’esprit punk. Juste faire des trucs qui te font te sentir bien, c’est comme ça que j’ai envie de vivre, c’est là que tu crées de belles œuvres ou de la bonne musique. Parfois, j’ai ce dialogue intérieur où je me dis que tout ce que j’ai fait aurait pu être plus sérieux, mais je suis doué pour faire des petits personnages et déceler les trucs accrocheurs, ce sont mes points forts. Donc une fois que tu capitules et acceptes juste ce que tu es, tout commence à prendre forme même si c’est parfois difficile.

Laurie dans son studio.

 

Tu as vraiment une super installation ici, bien plus qu’une simple guitare et un ampli : comment t’es-tu retrouvé à jouer de plusieurs instruments ? Et est-ce que tu fais plus que jouer sur des morceaux maintenant ?

Je pense qu’avoir joué de la guitare avec "Slaves" m’a donné cette limite, c’est vraiment ce que je me suis dit. Oh et puis je ne sais pas produire, je ne peux pas créer des rythmes, je ne saurais même pas quels sons choisir. Avec ce nouveau projet, c’est comme si rien n’était exclu de la table : tu as un ordinateur donc tu peux quasiment télécharger tous les sons que tu veux. Découvrir tous ces nouveaux instruments et être capable d’apprendre toutes ces nouvelles techniques, notamment avec l’année qu’on vient de passer où il a été impossible de sortir et faire des concerts. On a été forcé de s’arrêter et de faire avec. Cela veut dire que j’ai eu le temps de commencer à apprendre comment utiliser Pro Tools. Je fais mes propres remix, je travaille avec d’autres artistes, et tout d’un coup, ce nouveau monde s’offre à moi et c’est comme si j’avais une toute nouvelle vie, pleine de force et d’énergie.

Laurie nous parle de l’installation de son studio.

 

On peut dire que tu es un créatif, ce serait super d’en savoir plus sur ton processus et tes réflexions sur le lien entre toutes tes productions créatives. 

Cela m’a pris du temps pour accepter mon processus créatif, de faire ce qui me fait me sentir mieux. La chose la plus importante est que j’ai appris à ne pas trop réfléchir : si j’ai une idée, je la mets sur papier, que ce soit une mélodie que je vais enregistrer, un petit croquis, une capture d’écran ou une photo d’un film, car j’aime les couleurs. C’est littéralement comme regarder autour de soi et se laisser inspirer par n’importe quoi, plutôt que de me dire que je dois être dans mon studio ou mon cours d’art ou à côté de ma guitare, c’est là que je commence à écrire. C’est réaliser que tu écris tout le temps. La pire chose est de stagner. C’est la même chose avec mes productions créatives, tout se mélange.

Laurie et ses enfants.

 

Comment devenir papa a changé ton quotidien en bien comme en mal ? Et penses-tu que l’un ou l’autre de tes enfants suivra tes pas ? 

J’essaye de me plonger dans cette vie alternative, mais à la fin de la journée, je dois mettre mes enfants au lit tous les soirs, leur faire le dîner et leur donner le bain. Et ils se fichent de savoir qui je suis, ou du faste et du glamour d’être dans un groupe et un artiste, d’être un créatif, faire des trucs cool et rencontrer des gens connus : ces petits êtres veulent juste mon attention. J’ai vraiment envie qu’ils jouent de la musique, mais en même temps, chacun a sa propre personnalité et ils détestent ça. Cependant, l’idéal est d’offrir aux gens le choix n’est-ce pas ? La meilleure chose que tu peux faire pour tes enfants est de leur donner la capacité de prendre des décisions : être capable de prendre des décisions par soi-même est extraordinaire. 


  1. 874 Pantalon de Travail Original
    874 Pantalon de Travail Original
    35,40 € 59,00 €
    Soldes
    -40%
  2. Veste Lined Eisenhower
    Veste Lined Eisenhower
    47,50 € 95,00 €
    Soldes
    -50%
  3. Chemise New Sacramento
    Chemise New Sacramento
    59,00 €
    New in
  4. Chemise New Sacramento
    Chemise New Sacramento
    59,00 €
    New in
  5. Combinaison Manches Courtes
    Combinaison Manches Courtes
    85,00 €
    New in

READ OUR RELATED BLOGS

Why skaters love Dickies

In the 90’s Dickies were made popular by Julien Stranger and the Anti-Hero team and SF Based skaters, as well as the Zero Team/ Toy Machine Team (1996) Donny Barley, Jamie Thomas, and Adrian Lopez. They made it cool, and by skating in it, the influence started...

Read more
Italian Riviera Tour, supported by Dickies

Our Italian flow riders were planning a skate trip for a long time this last year, but due to covid-19 lockdown restrictions, the plan just never happened for obvious reasons… However, in September the situation seemed to improve a bit and we found the opportunity to reunite part of the team to hit the road around the North-West coast of Italy.

Read more
SKATE 23.10.2020
Italian Riviera Tour, supported by Dickies

Our Italian flow riders were planning a skate trip for a long time this last year, but due to covid-19 lockdown restrictions, the plan just never happened for obvious reasons… However, in September the situation seemed to improve a bit and we found the opportunity to reunite part of the team to hit the road around the North-West coast of Italy.

Read more

DICKIES     WORKWEAR SINCE 1922     FORT WORTH TEXAS U.S.A.

DICKIES     WORKWEAR SINCE 1922     FORT WORTH TEXAS U.S.A.

DICKIES     WORKWEAR SINCE 1922     FORT WORTH TEXAS U.S.A.

DICKIES     WORKWEAR SINCE 1922     FORT WORTH TEXAS U.S.A.

DICKIES     WORKWEAR SINCE 1922     FORT WORTH TEXAS U.S.A.

DICKIES     WORKWEAR SINCE 1922     FORT WORTH TEXAS U.S.A.

DICKIES     WORKWEAR SINCE 1922     FORT WORTH TEXAS U.S.A.

DICKIES     WORKWEAR SINCE 1922     FORT WORTH TEXAS U.S.A.

Revenir en haut de la page